Retour au format internet
Martine Callu, poèmes Première publication: 23 septembre 2015

par Martine Callu


à Nicolas de Staël, Antibes

(premier poème)

ciel bleu tenu en laisse

l’océan
si présente lévitation
avec l’oiseau

la pierre du quai
avec les amphores de l’épave grecque

les étoiles un long moment défaillirent
ne reste que poussière et sédiments à gratter au couteau

(deuxième poème)

en cale sèche le navire
les mouettes l’ignorent
il n’y a pas de poissons dans les filets
le quai résonne
un marteau de charpentier cloue les nuages au ciel
il pleut sur l’océan

il y avait paraît-il un âne à l’innocence grise comme la suie des cheminées
à Bethléem

Imprimer



Le texte demeure propriété de l'auteur .© temporel.fr
http://temporel.fr | contact@temporel.fr