Retour au format internet
Jean-Pierre Bars, poème Première publication: 23 septembre 2015

par Jean-Pierre Bars


Lecteur

Une brèche se fait
dans la distance
l’espace perd soudain
son immensité.
Un autre au loin fait signe
je sais qu’une âme approche
Nous sommes deux peut-être plus.
Que serions-nous sans le regard
sans le souci de prendre et d’emmener
celui qui vient et de l’aimer.
Voici qu’un autre a dit
peut-être à haute voix
peut-être en basse mélodie
les mots qui furent fibre de ma voix
et s’en furent dans la nuit

Il y a des gens que l’on connaît
et que pourtant l’on ne rencontre jamais.

Imprimer



Le texte demeure propriété de l'auteur .© temporel.fr
http://temporel.fr | contact@temporel.fr